Accident de la route, comment choisir votre défenseur pour l'indemnisation de vos préjudices corporels et matériels.

-

La victime d’un accident de la route qui a eu des dommages corporels est confrontée à cette délicate question, quel avocat choisir pour l’aider ?

Avocat généraliste, Avocat de compagnie, Avocat spécialiste en réparation du dommage corporel ?

L’avocat spécialisé en préjudices corporels, pratique le droit du dommage corporel tous les jours. Son expérience, ses résultats ne sont pas non plus à négliger, il faut les consulter.

Souvent, les cabinets spécialisés ont un domaine de compétence très large et interviennent en réparation des dommages corporels tant pour les victimes d’accidents de la route que pour les victimes d’erreurs médicales, les victimes du terrorisme et les victimes d’accidents domestiques.

Certains cabinets, et ils se comptent sur les doigts de la main, ont poussé la spécialité pour se consacrer exclusivement à certaines victimes (victimes de la route par exemple).

Le coût d’un avocat spécialisé est régulièrement une source d’inquiétude pour les victimes gravement accidentée alors qu’en réalité, l’avocat spécialisé en dommages corporels pratique des honoraires adaptés à la situation de détresse des victimes de la route.

Les frais de consultation sont forfaitaires en règle générale. Mais, il faut bien penser qu’un traitement de dossier peut prendre beaucoup de temps et il existe des frais fixes pour tous les cabinets.

L’avocat se rémunérera également au pourcentage des sommes récupérées ou négociées avec les assurances ou fonds de garantie.

Ce pourcentage est généralement assez bas, de l’ordre de 6 à 10%, fonctionnant par paliers atteints. En clair, plus la victime de la route obtient des indemnisations élevées, plus le pourcentage correspondant à l’honoraire de l’avocat baisse.

De surcroit, le paiement intervient toujours au moment où l’assureur indemnise la victime, donc pas d’avance à réaliser, mise à part les consultations annexes.

Si la victime devait désigner l’un des partenaires du cabinet spécialisé (médecin-conseil de victime par exemple ou ergothérapeute pour un traumatisé crânien), les frais du médecin pourraient même être amputés sur les sommes à recevoir.
​​​​​​​